Les travaux 2015 – pas mal du tout

Sans surprise, l’année a mal commencé en raison d’un vent violent qui a cassé les bords de plusieurs plaques du toit sur le côté ouest. Quelques morceaux de plaques ont été retrouvés à 25m de là!

La prochaine fois nous installerons les planches de rive plus rapidement.

 

2015-02-11-1068

 

Début avril nous avons commencé la partie sud du toit. Cette partie, inclinée à 45° pour mieux attraper les rayons hivernaux du soleil, est recouverte de panneaux en tôle de couleur ardoise. Le dessous des plaques comporte une mince couche de feutre pour réduire le phénomène de condensation. Plus tard, nous projetons d’installer des panneaux photovoltaïques sur cette partie du toit.

Première opération : nous avons ajouté des longueurs de bois au faitage pour régulariser l’appui sur lequel viendront se fixer les chevrons. Ensuite, nous avons boulonné (avec epoxy et tige filetée) une sablière de 15*5 sur toute la longueur des poutres en béton, avec dépassement de 40cm à chaque bout. Nous avons renforcé les dépassements avec du fer en corniche d’environ 1m50.

2 mars 2015

2 mars 2015

 

2015-04-03

 

Mise en place des chevrons

Mise en place des chevrons

 

... suivi par les pannes en 6*8

… suivie par la pose des pannes en 6*8

 

... et les tôles

… et des tôles

 

En mai Christopher Ian est venu nous aider à poser le bardage sur le pignon ouest, le côté le plus exposé de la maison. Nous avons fixé l’ossature avec des chevilles à frapper, puis recouvert avec une toile pare-pluie avant de fixer les clins en Douglas naturel avec des pointes inox.

a faire

 

2015-05-23-1256

23 mai 2015

 

2015-06-09-1288-crop.jpg

Petite touche décorative sur les planches de rive…

Sur le pignon côté est il reste un bout de mur à piser avant de pouvoir finir la ceinture en béton et monter le bardage. Sans oublier les passages pour les tuyaux de ventilation, et l’installation de capteurs additionnels d’humidité et température du sol. Ces capteurs seront environ 1m20 au-dessus de deux autres capteurs déjà en place au niveau des fondations. Ils seront à environ 1m en dessous du niveau final de la terre.

25 juin 2015

A l’intérieur, les premiers habitants de la maison, un couple de Rougequeue noir, sont en train d’élever leur deuxième  portée dans leur nid construit sur les tiroirs en plastique. Chaque fois qu’on travaille sur notre mur les oiseaux nous réprimandent pour la forme, mais continuent leurs affaires tout de même. Pendant la deuxième période de ponte le mâle a été massacré par un chat, mais la femelle a continué toute seule et réussi malgré tout à élever ses cinq petits jusqu’à l’envol.

Le femelle arrive - et un petit (à gauche) montre sa faim.

Le femelle arrive – et un petit (à gauche) crie sa faim.

 

1 juillet 2015 - enfin le mur extérieur est fini.

1 juillet 2015 – enfin le dernier morceau du mur extérieur est fini.

 

6 juillet 2015.

6 juillet 2015. Mise en place d’une poutre de liaison et donc renforcement entre le mur de   rétention ouest et la ceinture médiane du mur ouest

 

2015-07-07-1322

6 juillet 2015. Mise en place de poutres en béton armé entre les piliers côté sud. Ils soutiendront les futures portes et fenêtres

 

2015-08-04-1370

4 août 2016. Raccordement des deux tuyaux de ventilation enterrés côté est, niveau plafond. Merci Camilla.

 

2015-08-11-1387.jpg

Ajout d’une bande de Metalroll de Monier au faitage pour faire une liaison étanche entre les plaques en fibrociment et les tôles. A recouvrir plus tard d’une protection métallique « custom »

2015-08-27-1413.jpg

Ca commence à ressembler à une maison…

 

2015-08-21-14022.jpg

qui ne bloque pas trop la vue des Pyrénées pour les passants.

2015-08-09-1375

Les sondes additionels de humidité et temperature sont posés côté est

2015-08-09-1379

Les tuyaux de ventilation côté est sont en place

 

2015-08-11-1383.jpg

Mise en place de la terre côté est

2015-08-31-1417.jpg

Fin août, démarrage du premier mur de refend intérieur. Nous avons commencé à ajouter de la chaux aérienne dans la terre (environ 2%) pour réduire le rétrécissement au séchage et améliorer la finition.  Plus tard, nous avons augmenté à 5% de chaux, et ajouté environ 5% de sable à notre mélange.

2015-09-15-1448.jpg

Pour les prises et interrupteurs électriques nous pisons jusqu’à hauteur du haut de la boîte d’encastrement en plastique rigide, nous creusons un petit trou pour la boîte, puis nous ajoutons le prochain niveau de terre et nous compactons.

2015-09-22-1469.jpg

22 septembre 2015

2015-10-02-1483.jpg

Notre première niche, formée par l’insertion d’un moule en bois à l’intérieur des banches

2015-10-05-1494.jpg

Notre premier mur de seulement 25cm d’épaisseur a reçu quelques renforts de liaison en fer avec le mur extérieur en 35cm

2015-10-11-1509.jpg

11 octobre 2015

2015-11-05-1527.jpg

5 novembre 2015. Ian s’attaque à la structure du pignon est

2015-11-05-1530.jpg

… et Josh fait de même côté sud. Ce côté sera largement vitré. Les parties entre vitrages seront de 40cm d’epaisseur, en double ossature de douglas rempli d’isolation et recouvert de plaques d’OSB 15mm, membrane pare-pluie, liteaux, puis bardage.

2015-11-09-1539.jpg

11 novembre 2015. Les joints sont scellés avec Siga Wigluv, un ruban adhésif pour extérieur

 

2015-11-11-1556.jpg

 

2015-11-14-1560.jpg

14 novembre 2015. Pose de pare-pluie et liteaux.

 

2015-11-09-1540-2.jpg

 

2015-11-09-1541.jpg

Ainsi s’achève les travaux 2015. Prochaine étape: l’installation de quelques fenêtres…

 

 

 

Publicités
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. brément jérôme

     /  juin 13, 2016

    Bonjour Bruce,
    Tout d’abord mes félicitations pour ce travail d’auto-construction, les écueils sont nombreux et la motivation doit rester intacte, loin d’être simple.
    je suis en pleine conception d’une maison semi-enterrée, (dépôt du PC à la fin du mois) et je compte mettre en oeuvre le système PAHS,
    Le terrain se prête assez bien à la mise en oeuvre de ce genre de projet.
    Le livre de John Hait m’a beaucoup aidé à valider certains choix (notamment architecturaux) mais j’aimerai discuter de manière plus concrète de la mise en oeuvre de ce parapluie et la gestion périphérique de l’eau.

    Je serais ravi d’échanger avec vous et pourquoi pas passer vous voir (je suis du Gard)
    Au plaisir de vous lire

    Jérôme

    Réponse
  2. Bonjour Jérôme,

    Merci pour les commentaires.

    Si tout va bien nous allons poser le parapluie début septembre, quand la terre aurait absorbé la chaleur estivale. Le terrain est prêt pour cet opération sur trois côtés de la maison (nord, est et ouest); le sud sera fait ultérieurement. Nous avons trouvé de la polystyrène d’occasion et compte acheter du polyéthylène d’ensilage pour l’étanchéité

    Ce serait un plaisir d’échanger, bien sûr. Le procédure PAHS est très peu connu et les contacts sont rares. Si vous êtes dans le coin, 60 kms au sud-ouest de Toulouse, une visite serait très bien également.

    Bruce

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :