Travaux 2012 – deuxième partie. Du beau temps à la pluie…

02112012539

Fin novembre, le premier niveau des murs, d’une hauteur de 1m25 au dessus de la souche en béton, était  (presque) terminé sur tout le pourtour en U des côtés Est, Nord et Ouest de la maison. Mais l’hiver nous a réservé des surprises…

Travaillant en plein été 2012 nous avons dû rajouter de l’eau en permanence dans les brouettes de terre tamisée. Ce n’était pas facile à doser sans trop mouiller la terre, avec le jet du tuyau d’arrosage. Nous avons essayé plusieurs pistolets d’arrosage, mais aucun n’était totalement satisfaisant en terme de jet fin et facilement réglable. Trop humide, la terre devenait vite lourde et collante, rendant les manipulations plus pénibles.

L’idéal c’est d’avoir une terre naturellement mouillée par les pluies, et qui commence à sécher. Ainsi, l’humidité est parfaitement répartie. Mais il nous manque un abri pour stocker de la terre mouillée à la perfection. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes tentés de nous concentrer cette année sur la couverture d’un premier tiers de la maison, côté Ouest. Cela nous permettrait également de ranger outils et matériaux à l’abri et de faire quelques travaux d’intérieur quand le mauvais temps nous empêcherait de piser.

02112012540

De septembre à novembre, travaillant à deux de temps en temps, nous avons bien avancé, et affiné notre routine de travail. Il fallait 3/4 heure pour faire une couche compactée d’environ 10cm, cinq couches pour remplir une banche, et trois banches pour arriver à environ 1m25, hauteur de nos colonnes en béton. C’est à dire, trois jours sans trop d’effort pour remplir de pisé entre deux colonnes, démontage et remontage des banches compris. Un m3 de pisé pèse 2 tonnes, et nous ne sommes pas loin d’un m3 entre nos colonnes (0,9m3).

A noter que le travail pour faire une couche consiste surtout en la préparation (tamisage, arrosage et mise en place de la terre)  tandis que le compactage propre (par une personne) se fait en environ 15 minutes.

La minipelle est utile pour dégager la terre et pour casser les gros blocs.  Un motoculteur peut aussi s’avérer pratique dans certain conditions pour préparer  la terre avant le tamisage.

La minipelle est utile pour dégager la terre et pour casser les gros blocs. Un motoculteur peut aussi s’avérer pratique dans certaines conditions pour préparer la terre avant le tamisage.

Mur côté ouest

Mur côté Ouest


Protection contre la pluie

C’est un problème épineux. Nos colonnes en béton et ferraille rendent difficile le bâchage des murs, avec risque de pénétration de l’eau autour des colonnes. Une solution provisoire, avec petites barrières de silicone en haut des colonnes, envoie assez bien la pluie vers l’extérieur, mais c’est fastidieux .

19102012505La prochaine fois, en coulant les piliers, nous créerons une petite vallée en haut du béton pour diriger l’eau vers l’extérieur, et le tour sera joué.

Travaillant en été, les murs séchaient bien, et nous avons continué de les couvrir au fur et à mesure avec les tuiles. Mais en novembre, avec un temps plus frais et couvert, le séchage ralentissait. Nous avons finalement arrêté de piser fin novembre à l’approche des pluies. Et là, il a plu pendant plusieurs jours sans arrêt. Malheureusement pour nous, il y a eu des périodes de pluies presque horizontales (le terrain est très venteux), mouillant les murs récemment érigés, et  poussant l’écoulement des tuiles contre les murs. A deux endroits, les faces des murs récents ont été endommagées sur quelques centimètres de profondeur. Pas suffisamment pour mettre en danger la structure, mais assez pour présenter un triste spectacle à notre arrivée sur place!  Avec le vent hurlant et la pluie froide je commençais à imaginer tous les murs réduits en un tas de boue.

06-12-2012 - DSC00079-2

Heureusement Josh a identifié les causes et réduit la panique. Sous la pluie nous avons bâché les deux faces du mur exposé à l’ouest, et remis les tuiles, avec des liteaux en long créent une pente vers le côté Est, moins exposé au temps.

06-12-2012 - DSC00080

Après le déluge des 7 premiers jours de décembre le temps s’est calmé, mais en janvier les pluies soutenues ont recommencé, et le mois s’est terminé avec 133mm de pluies cumulées, presque trois fois plus que le cumul mensuel moyen. Il s’est avéré nécessaire de protéger le long mur Nord contre la pluie avec des bâches soutenues par un grillage, et de dégager les parties derrière où la pluie a fait tomber la terre des “falaises”.

31012013667

Mi-février nous étions déjà à 60mm de pluie, 20mm de plus que le cumul mensuel moyen. Il va falloir attendre un moment avant de reprendre le travail….

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :